Performance : 21 pornographies de Mette Ingvartsen

vendredi 8 octobre, 21h

au CCN¹

Durée 1h10. Déconseillé aux moins de 18 ans
— 10€ / 8€*

© Marc Domage

Depuis le premier opus de son cycle The Red Pieces (2014), Mette Ingvartsen questionne sans relâche les liens entre sexualité et politique, vie privée et espace public. Avec 21 pornographies, partant du constat que la société néocapitaliste est dominée par une culture visuelle hyper-sexualisée et imprégnée de pornographie, Ingvartsen se jette seule dans l’arène avec une pièce qui mêle inspirations littéraires et cinématographiques. Des contes tendancieux du marquis de Sade aux comédies érotiques psychédéliques des années 1970, la chorégraphe déroule l’histoire du porno et met en lumière à la fois l’ambivalence du lien qui unit libération sexuelle et pouvoir, et la place du désir dans notre quotidien. Elle en explore les effets à travers une série de matériaux érotiques et affectifs qui évoquent les expressions de la cruauté, la précision clinique, la violence et la douleur, le rire, le frisson et l’excitation. Le mélange d’actions physiques et de descriptions narratives crée une chorégraphie spéculative qui suscite chez le spectateur des sensations autant imaginaires que viscérales.

Concept, chorégraphie et performance: Mette Ingvartsen
Lumières: Minna Tiikkainen
Création sonore: Peter Lenaerts
Scénographie: Mette Ingvartsen, Minna Tiikkainen
Dramaturgie: Bojana Cvejic
Directeur technique: Hans Meijer
Assistante à la chorégraphie: Dolores Hulan
Assistantes de production: Manon Haase, Elisabeth Hirner
Technicien son: Filip Vilhelmsson
Management: Kerstin Schroth
Production: Mette Ingvartsen / Great Investment
Coproduction: Volksbuhne (Berlin), PACT Zollverein (Essen), Kaaitheater (Brussels), Kunstencentrum BUDA (Kortrijk), Les Spectacles vivants – Centre Pompidou (Paris), Dansehallerne (Copenhagen), BIT Teatergarasjen (Bergen), Julidans (Amsterdam), CCN2 - Centre chorégraphique national de Grenoble
Avec le soutien de: Nanterre-Amandiers, Centre Dramatique National, Musée de la Danse/Centre Chorégraphique National de Rennes et de Bretagne, Kustenwerkplaats Pianofabriek
Avec l’aide des Autorités flamandes, La Commission de la communauté flamande, le Conseil danois des arts
Mette Ingvartsen
est une chorégraphe et danseuse danoise. Son travail se caractérise par l’hybridité et l’extension des pratiques chorégraphiques en combinant la danse avec d’autres domaines tels que l’art visuel, la technologie, le langage et la théorie. Entre 2009 et 2012, elle crée The Artificial Nature Series. Sa série plus récente, The Red Pieces (2014 – 2017) s’inscrit dans une histoire de la performance centrée sur la nudité, la sexualité, et le corps en tant que lieu de luttes politiques. En 2019, elle crée Moving in Concert, une pièce de groupe abstraite sur les relations entre humains, outils technologiques et matériaux naturels. Mette Ingvartsen est diplômée de P.A.R.T.S et de la Stockholm University of the Arts. Pour 2021, elle prépare : The life Work, un projet sur des questions de migrations, avec des personnes âgées et un solo The Dancing Public sur les manies de danse à travers l’histoire.
  • Performance

    vendredi 8 octobre 2021
    21h

    CCNO
    21 pornographies de Mette Ingvartsen