Festival Jeunes Gens Modernes
Femmes

Femmes Jeunes Gens Modernes, la deuxième édition du festival du CCN¹ prévue en avril 2020 a enfin lieu ! Cette édition est consacrée aux artistes femmes. Trois jours de performances, concerts, exposition, conférences et ateliers mettent en jeu la représentation du corps féminin, les rapports de pouvoir, la nudité, le partage des savoirs : une forme d’ouverture invitant à la solidarité, la bienveillance et la sororité pour tou•te•s.

Concerts, performances, exposition, ateliers avec Mette Ingvartsen, Katerina Andreou, Bonnie Banane, Chloé, Elisa Yvelin, Jacquelyn Elder, Charlotte Imbault, Hermione Volt et Caroline Godart.

Edito


L’épidémie du COVID-19 continue de mettre en lumière les inégalités existantes et risque de les accentuer encore davantage. La culture est et reste, à cet égard, un puissant vecteur de changement des mentalités et de combats contre ces inégalités. Agir concrètement en faveur de l’égalité (égalité des genres, de classe, de races…) dans la culture peut avoir une influence positive sur l’ensemble de la société. Au Centre Chorégraphique National ¾, la parité, l’accessibilité aux œuvres, la diversité, l’inclusion sont des questions qui sont au cœur du projet artistique, mais aussi du projet de lieu et de vie. Devant le constat de l’absence d’évolution de la profession face aux inégalités, il est temps pour nous de révolutionner et de se questionner sur ces mécanismes de domination et d’exclusion, qu’ils soient professionnels, culturels, familiaux, sociétaux. C’est la raison pour laquelle le CCN¹ insiste, entre autres, sur la création au féminin, en continuant de développer une dynamique positive autour de l’engagement artistique des femmes dans la création et en continuant de mettre en valeur cette création féminine dans la programmation danse à Orléans.

En 2020, puis en avril 2021, devaient se tenir au CCN¹ la deuxième édition du festival JEUNES GENS MODERNES avec une programmation entièrement dédiée à la création féminine. Ce qui lui a valu d’emprunter un nouveau costume et un nouveau titre : FEMMES JEUNES GENS MODERNES !

FEMMES JEUNES GENS MODERNES donne de la visibilité à la création des artistes femmes et s’attarde sur des questions féministes. FEMMES JEUNES GENS MODERNES, ce sont trois jours de performances, de concerts, d’exposition, de lectures et d’ateliers mettant en jeu la représentation du corps, les rapports de pouvoir, la nudité, le partage des savoirs (…) une invitation à la déconstruction des genres, à la sororité et aux partages d’expériences sensibles et politiques. Le festival a dû être annulé. Néanmoins et en concertation avec les artistes invitées, Mette Ingvartsen, Katerina Andreou, Aloïse Sauvage, Chloé, Elisa Yvelin, Jacquelyn Elder, Charlotte Imbault, Elisabeth Lebovici et Hermione Volt, le CCN¹ a proposé une version ONLINE, en partageant ce qui est à l’oeuvre dans la démarche de chacune, sous la forme d’une « carte blanche ». Cette expérience d’un festival numérique a permis une mise en lien et un partage avec les publics qui étaient nombreux au rendez-vous (même virtuellement !). L’édition en ligne de mars dernier a été pour le CCN¹ une façon d’envisager la question de l’art au-delà du seul prisme de la production et de la diffusion.

Il nous a semblé évident, pour cette prochaine édition de FEMMES JEUNES GENS MODERNES, de continuer cette rencontre et de rappeler qu’une pratique à la maison ne remplacera jamais une expérience in situ, dans un théâtre avec les artistes… Aujourd’hui, les publics pourront découvrir ou redécouvrir les œuvres de Mette Ingvartsen, Katerina Andreou, Bonnie Banane, Chloé, Elisa Yvelin, Jacquelyn Elder, Charlotte Imbault, Caroline Godart et Hermione Volt sous un nouvel angle, de peau à peau, de corps à corps… expériences essentielles pour (re)donner du sens à nos vies.

— Maud Le Pladec, juillet 2021