Fampitaha fampita fampitàna

Soa Ratsifandrihana

© Lara Gasparotto

Avec Fampitaha, fampita, fampitàna, signifiant la comparaison, la transmission, la rivalité en malgache, la chorégraphe Soa Ratsifandrihana fabrique une histoire qu’elle aurait aimé entendre et voir. Entre récits radiophonique, musical et chorégraphique, ce spectacle diasporique joue entre oralité et mouvement, pour nous rappeler que nos corps, au même titre que nos paroles ou nos sons, portent des histoires. Soa s’entoure du guitariste Joël Rabesolo et des performeur•ses Audrey Merilus et Stanley Ollivier, avec qui elle voyage vers une errance, une créolisation peut-être.

« La créolisation emporte ainsi dans l’aventure du multilinguisme et dans l’éclatement inouï des cultures. Mais l’éclatement des cultures n’est pas leur éparpillement, ni leur dilution mutuelle, il est le signe violent de leur partage consenti, non imposé. » — Édouard Glissant

Ouverture publique

vendredi 23 février, 19h

au CCN¹

— Gratuit sur réservation

Direction artistique Soa Ratsifandrihana ∎ Création et interprétation Audrey Merilus, Stanley Ollivier, Joël Rabesolo, Soa Ratsifandrihana ∎ Création musicale Joël Rabesolo ∎ Création sonore Chloé Despax ∎ Regard sur les questions de transmission et d’identité Prisca Ratovonasy ∎ Dramaturgie Lily Brieu Nguyen ∎ Textes Sékou Semega ∎ Regard vidéo et archives Valérianne Poidevin ∎ Création lumière Marie-Christine Soma ∎ Collaboration artistique de la chorégraphe Amelia Ewu ∎ Régie générale Blaise Cagnac ∎ Régie lumière Diane Guérin ∎ Régie son Guilhem Angot ∎ Développement, production, diffusion ama brussels - Babacar Ba, France Morin, Clara Schmitt
Soa Ratsifandrihana
est une danseuse et chorégraphe franco-malgache basée à Bruxelles. Après des études au CNSMD de Paris, Soa travaille avec James Thierrée, Salia Sanou et Anne Teresa De Keersmaeker. En octobre 2021, elle présente à Bruxelles son premier solo intitulé g r oo v e. Le spectacle a été joué plus de quarante fois et continue de tourner en Europe. En parallèle, Soa travaille sur un diptyque à travers lequel elle raconte une histoire qu’elle aurait aimé entendre petite. Cette histoire prendra la forme d’une création radiophonique Ce n’est pas moi qui mens, ce sont les anciens et d’un spectacle intitulé Fampitaha, fampita, fampitàna. Dans la continuité de son premier solo, elle explore les enchevêtrements possibles entre différents mediums, du récit radiophonique à la composition chorégraphique et musicale. Sa pratique tend à nous rappeler que nos corps, au même titre que nos paroles, sont porteurs d’histoires et qu’importe comment nous les communiquons, celles-ci se doivent d’être racontées. Soa est artiste associée du Kaaitheater de 2023 à 2025.

    Past

  • Ouverture publique

    friday 23 february 2024
    19h

    CCNO
    Fampitaha, fampita, fampitàna de Soa Ratsifandrihana